Mon beau sapin

Qu’on se le dise, le sapin de Noël 2011 se décline dans un nouveau genre. Dépouillé jusqu’à l’épure au niveau de la base, il se pare de décorations (dans un style limite ostentatoire) à partir d’un mètre de hauteur… Effet de mode? Non. Rencontre fortuite entre l’oeuvre d’une touche-à-tout de 18 mois et la manoeuvre désespérée de jeunes parents désireux de limiter la casse. (Oui, mesdames et messieurs, on en est là).

Sur ce, je vous souhaite un excellent dimanche! Profitez du calme avant la tempête de chocolats et de poulardes qui s’annonce et rendez-vous mercredi!